Parfum de pivoine

Cette belle pivoine herbacée aux grandes fleurs pleines a un parfum sublime! C’est un vrai bonheur quand, installée dans mon transat sur la terrasse, je reçois ses effluves fleuries.
Je lui trouve un charme désuet digne d’un jardin de grand-mère, d’un de ces jardins que j’appelle « jardin de Marie-Louise », en souvenir d’une amie, d’une grand-mère épistolaire.

Plantée au soleil et à l’abri du vent, dans une terre de jardin ordinaire, elle s’épaissit et prend de la hauteur chaque année, pour atteindre près d’1m maintenant.  Il faut d’ailleurs la tuteurer pour qu’elle ne flanche pas sous le poids de ses lourdes corolles aux pétales soyeux.
Elle fait merveille en contraste avec les petites fleurs délicates du dicentra blanc et avec le fin feuillage élancé de l’hémérocalle, qui prendra la relève pour la floraison estivale.

Malgré leur trop brève floraison (3 semaines environ), je les aime tant que j’en ai planté 2 autres l’année dernière dont ‘Bowl of Beauty’ et ‘Karl Rosenfield’.

Elles ne demandent d’autres soins qu’un amendement printanier et un arrosage régulier. Aucune protection hivernale n’est nécessaire, il suffit de ratiboiser le feuillage fané au ras du sol avant l’hiver.  Au printemps, on voit sortir de terre les jeunes feuilles rouge pourpre qui grandissent à vue d’oeil.

Ce contenu a été publié dans Le jardin, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Parfum de pivoine

  1. Homedream dit :

    Bonjour Malo ! Ta pivoine du ‘jardin de Marie-Louise’ s’appelle chez moi du ‘jardin de Marie-Claire’ lol… En fait il s’agit de peonia festiva (il y a bien des traces pourpres dans le blanc ?). J’ai aussi vu ta question sur les paillis. J’utilise chez moi du bois broyé que j’achète en vrac à la jardinerie (10 Fr pour un énorme sac qui remplit le coffre de la voiture). En effet, l’écorce de pin est d’une part chère et d’autre part elle acidifie le sol, ce que toutes les plantes n’aiment pas. Avec le broyat de bois, je suis très contente, il se décompose aussi petit à petit mais tient facilement 3 ans. A+

    • malo dit :

      Bonjour Madame Homedream,
      Oui, les pétales de ma pivoine sont bordés d’un fin liseré rouge pourpre. Je suis allée voir sur internet et, en effet, il semble bien que ce soit une Peonia ‘festiva’. Merci pour l’identification!

      Pour le paillis, le broya semble effectivement une des meilleures solutions. Je l’utilise autant que j’arrive à en produire dans mon jardin, à l’arrière des massifs et dans la haie. Cependant, je ne le trouve pas assez esthétique, pour le parterre en bordure de ma terrasse. Dilemme…

  2. Vert à soi dit :

    J’adore ta pivoine! Ses fleurs margées de rouge sont vraiment belles! Mais je ne comprends pas pourquoi tout le monde s’acharne à dire que les pivoines font jardin de grand-mère? 😉

    Julie

  3. CC dit :

    Bonjour j’ai chez moi des pivoines qui étaient magnifiques la première année où je suis arrivé je n’ai pas du tout la main verte j’ai tout laissé à l’état sauvage …j’adore les pivoines au printemps qui a suivi je n’en ai pas eu.. l’année dernière j’ai tout coupé puisqu’il n’y avait plus rien(tiges toutes sèches et creuses) je viens de me rendre compte au même endroit il y a des pousses de 15 cm environ ça ressemble à vos photos mais je me souviens que l’année où je suis arrivé où elles étaient si belles il y avait plein de fourmis dessus que dois-je faire si lorsqu’elles seront poussées j’ai autant de fourmis?? Existe-t-il un produit miracle ou un remède de grand-mère?(il y a déjà des fourmis sur le buis qui n’est pas très loin) merci…

    • malo dit :

      Sur les boutons floraux des pivoines, les fourmis se régalent du miellat sucré sécrété par la plante. Il paraît qu’elles raffolent de ce nectar au point de faire la guerre à tous les insectes qui s’approchent des boutons floraux. Un échange de services profitable à tous! Laissez-les donc sans vous en soucier 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *