Cendres

Cet hiver, enfin, je peux cocooner au coin du feu, savourer les longues soirées dans la chaleur réconfortante du salon, profiter d’une petite flambée quand le vent froid sévit au dehors… Plein de bonheur en somme!
Et pour ne rien perdre des avantages du nouveau poêle à bois, j’en récupère les cendres pour le jardin.


POURQUOI?
Les cendres de bois permettent d’amender le sol de manière naturelle et bio.

Puisqu’elles contiennent des sels minéraux, du calcium, de la potasse, du silice, du magnésium et du phosphore, elles participent aux apports nécessaires pour une bonne croissance des plantes.

COMMENT?
Il suffit d’épandre la cendre tamisée dans les massifs et griffer superficiellement le sol (sans quoi la terre s’asphyxie…).
Ou sous forme d’engrais liquide (diluer 1 kg de cendre fine dans 1 seau d’eau).
Attention, en excès, la cendre peut, parait-il, se montrer nocive, causant un déséquilibre chimique du sol. Aussi la dose recommandée semble être
2 poignées/m²/an.

QUAND? Idéalement, au printemps, mais on peut aussi le faire en automne.

OU?  Aux pieds des rosiers ou des arbres fruitiers, dans le potager et dans tous les massifs, sauf en sol acide et pour les plantes de terre de bruyère, car les plantes acidophiles n’apprécient pas les apports massifs de calcium.

CONSERVATION   La cendre fine peut être conservée indéfiniment à l’abri de l’humidité, dans des sacs étanches.

AUTRES USAGES

  1. Ajoutée au compost, la cendre de bois en améliore la structure.
  2. Un cordon de cendre autour des jeunes plantes aide à dissuader les gastéropodes.
  3. Sur la pelouse (2 poignées/m²/an), la cendre de bois favorise l’activité des micro-organismes et des lombrics, améliorant ainsi l’infiltration de l’eau et limitant la mousse. La cendre en elle-même ne détruit pas la mousse, contrairement aux idées reçues.
  4. Contre les maladies et ravageurs des arbres fruitiers, délayer la cendre fine avec de l’eau et badigeonner cette pâte sur les troncs!  
  5. Pour nettoyer la lessive, la vaisselle, les vitres, etc… 

NOTE…

Ça me parait évident mais je précise quand même qu’il ne faut utiliser que du bois non traité, non peint et non vernis! 😉

Ce contenu a été publié dans Le jardin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Cendres

  1. Alex dit :

    Je fais de même et grand merci de fournir une idée de la quantité à ne pas dépasser.

    Pour le composteur, tu as une idée de la quantité qu’on peut y mettre ?

    • malo dit :

      C’est justement parce que je faisais une recherche sur les quantités de cendres en moyenne que j’ai finalement rédigé cet article! Pour le compost, j’ai lu 1 seau par m³.

  2. Josiane dit :

    Merci pour cet article intéressant.
    J’ai toujours mélangé les cendres au compost sans trop savoir…maintenant c’est plus clair!
    Bonne journée.
    Josiane

  3. Manuechao dit :

    Mais si bien sur !
    Merci pour cet article, je sais désormais comment limiter l’acidité de mon sol.
    Biz.

  4. Nikki dit :

    Je n’ai pas encore de poêle à bois mais au printemps, je brûle les tiges sèches des vivaces, cela me donne quelques kg de cendre … Je ne savais pas trop ce qu’il fallait en faire, maintenant je sais …

  5. catherineM dit :

    Un article fort intéressant pour les néophytes.
    Article très complet : tout y est dit !
    Chauffage au bois chez moi. 15 à 18 stères y passent chaque hiver. Et nous avons toujours eu en outre, une cheminée parfois un poêle à bois en supplément à la campagne. Et les cendres sont toujours allées sur le potager, les massifs et sur le compost (bien mélangée au compost dans ce cas, pas en tas…).
    Bon week-end.
    Bises

    • louli dit :

      Comme Catherine, j’ai toujours récupéré les cendres que je mélange au compost, aux tas de feuilles, très utile le recyclage 😉 !!

    • malo dit :

      15 à 18 stères! Ca me paraît énorme car on en a seulement 7 en réserve! 🙂
      J’avais tellement hâte d’avoir ce poêle à bois! Cela fait 3 ans qu’on avait ce projet… Je ne regrette vraiment pas, c’est un plaisir quotidien!

  6. catherineM dit :

    Malorie, nous chauffons toute la maison d’octobre à avril… Les « bonnes années » il reste un peu de bois en fin de saison. C’est un mode de chauffage écologique et… qui entretient la forme !
    Mon mari et mon fils rentrent les bûches dans la réserve fermée, attenante au garage. Mais devines qui range le bois méthodiquement pour qu’il ne nous tombe pas sur la tête ?…
    Bises et bon week-end.

  7. Marie dit :

    Wouaw ! Très design et élégant ton poêle à bois ! Il apporte une superbe note! Le mien, c’est un tout simple en tôle mais je l’ai laissé rouiller dehors et il a un de ces cachets ! Bon, on ne voit pas les flammes et ça c’est dommage. C’est un projet pour plus tard… La chaleur que les poêles dispensent n’a rien à voir avec celle d’un radiateur. C’est tellement plus… chaud , plus cosy, plus réconfortant, plus enveloppant. Quant aux cendres, c’est vrai qu’il faut y aller doucement. Sur internet, j’ai même trouvé 1kg/m² !!
    Je te souhaite de belles soirées au coin du feu ! Bisous !

  8. Nicole dit :

    Très intéressant ton article, je récupére aussi les cendres mais la cheminée n’est qu’un chauffage complémentaire. Ton poêle, il est à granulés de bois ? (il me semble voir des buches dedans). Si oui, en es-tu satisfaite ? Ces poêles sont un peu la mode en ce moment. Dans mon village, il y a un installateur qui s’est implanté.
    Bravo à Hugo qui a bravé le froid pour faire sa jolie photo.
    Bon week-end
    Nicole

  9. ingrid24 dit :

    merci pour ton article,j’en récupère avec la cheminée,je l’utilise comme tu l’as si bien dit
    bonne soirée

  10. Florence dit :

    Pas de poêle chez moi, je vais devoir nourrir mes plantes autrement. Pour le compost une des raisons qui me fait hésiter, est que je ne suis pas sûre de pouvoir « écouler » ma production dans le jardin. Si je me retrouve avec un trop-plein ? L’autre étant que ma famille n’est pas très branchée sur la question et que je risque de trouver n’importe quoi dedans un certain temps, mais j’y pense.
    Je n’utilise pas de produits chimiques de toute façon dehors, depuis longtemps et le jardin en s’en porte pas plus mal. Merci pour ta visite. Avec le coup de froid que nous avons les feuilles sont toutes tombées maintenant. Bon dimanche.

    • malo dit :

      Je ne penses pas que tu aurais du mal à écouler ton terreau au jardin, on en a toujours besoin pour amender le sol! Quand aux déchets à y mettre, c’est un apprentissage à faire mais ça en vaut franchement la peine! Les enfants doivent apprendre les gestes écologiques au plus vite, c’est un art de vivre…
      Surtout si tu me dis que ton jardin est déjà bio puisque tu n’utilises aucun produit chimique. C’est dans la continuité de ce que tu fais déjà au jardin!
      Aller courage, retrousses tes manches et installe un compost! Parce que tu le vaux bien! 😉

  11. Jardipartage dit :

    Après ton passage sur mon blog, je découvre le tien avec plaisir: ton univers, ta passion pour les roses (anciennes)…Bravo et merci pour cet espace de partage autour du jardin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *