Berberis et clethra, poireaux et oignons.

Ce week-end, je suis allée à une chouette foire aux plantes organisée par l’école horticole de ma ville et bien entendu, je ne suis pas rentrée les mains vides! 

Outre le cosmos chocolat que j’y achète presque à chaque fois et toutes les annuelles qui garniront mes jardinières cet été (1,10€/pièce), j’ai aussi choisi un berberis buxifolia nana et un clethra alnifolia ‘Pink Spire’, chacun  à 5€.

Le Berberis buxifolia ‘Nana’ (ou épine vinette) forme un buisson de 50 cm, peu épineux et compact à petites feuilles persistantes, semblables à celles du buis.
Il est couvert de fleurs jaune orangé en mai-juin. 
Rustique jusqu’à -15°C, il pousse en tout sol frais, bien drainé, même calcaire, pauvre ou caillouteux en situation ensoleillée à mi-ombre légère.
De par sa taille réduite, il est idéal en rocaille, talus, bordure de massif voire en bac sur une terrasse. Chez moi, il prendra place dans le massif jaune, évidemment!

Clethra alnifolia ‘Pink Spires’ est un arbuste caduc aux larges feuilles lancéolées, vert rougeâtre à l’ouverture, vert foncé brillant en été, jaune orangé en automne. 
La floraison en longs épis rosés, de août à septembre, est très parfumée.  
Hauteur et largeur de la plante: 90cm à 180cm et plus si affinités! 😉 Oui bon, ça, on verra!
Peu difficile sur l’exposition, il préfère quand même la mi-ombre. Sol riche et meuble, acide à neutre. Il craint la chaleur intense et la sécheresse mais peut tolérer durant une courte période un sol détrempé.

Dimanche après-midi, j’ai traîné la famille (qui s’est pliée de bonne grâce) aux portes ouvertes dans le jardin de Michel Steingueldoir, artisan jardinier, permaculteur, à Andenne (Belgique). 
Un grand potager allié à de nombreux arbres fruitiers, des « lasagnes » prêtes à être plantées, des aromatiques, une serre pleine de bons légumes, un poulailler, un petit bois, des nichoirs à insectes, un petit point d’eau à côté d’une belle grande cabane aménagée, des tonneaux pour récolter l’eau de pluie, des murets de pierres sèches… Autant de choses à découvrir et à apprendre de ce jardin et de son jardinier heureux de partager son expérience!  


C’était intéressant de visiter ce jardin très nature mais surtout amusant pour moi car j’y voyais un peu le jardin que me décrit souvent Hugo, celui dont il rêve, quand il sera grand. Ne manquaient que les chèvres et la bergerie pour qu’il puisse faire son fromage et ses yaourts maison… 
Là encore, nous ne sommes pas revenus les mains vides: une menthe glaciale, un poireau vivace et un oignon vivace pour notre modeste potager…  
Ça commence comme ça, un rêve…

Ce contenu a été publié dans Le jardin, Le Potager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Berberis et clethra, poireaux et oignons.

  1. la luciole dit :

    Tiens, c’est marrant, je faisais le même rêve qu’Hugo quand j’étais enfant…sans les chèvres mais avec un ruisseau qui courrait au fond du jardin. Ça devait être super, cette visite!Peut-être en as-tu fait quelques photos?
    *des bises et une douce semaine*
    Cécile

  2. Maryline dit :

    Très joli récit Malo de cet endroit de rêve imaginé par un passionné du la nature et du naturel. Bizzzh et belle semaine.

  3. Evelyn dit :

    Coucou Malorie, nous aurions pu nous croiser !
    J’y suis passé aussi au CTH et y ai notamment trouvé du Basilic de Chypre ainsi que quelques bizarreries telles le Gros Thym africain (Plectranthus amboinicus) et un plant de Concombre à confire (Melothria sabra) .
    Avec un peu de chance, à une prochaine fois peut-être. Bon jardinage. 😉
    NB : Très jolies tes photos.

  4. Françoise dit :

    Interessant ! Une alternative pour les buis dirait on ?…

  5. lulu dit :

    Tu as réalisé de jolis achats et pour pas cher en plus !

  6. catherine dit :

    j’aime bien les légumes vivaces, il faut que je fasse le pas et que j’en achète!
    mes buis sont tous touchés par la maladie, donc ce petit arbuste est intéressant, je note..
    mon rêve de jardin quand j’étais enfant est le même que celui de ton fils, une grande ferme dans le Larzac (mais ça tu ne dois pas connaitre)à
    et le petit ruisseau dont rêve la Luciole, coulait au fond du jardin de mon grand -père avec une cabane pleine d ‘araignées..
    bonne soirée!

  7. Kristin dit :

    Ils ont l’air bien jolis tes arbustes. Je note les noms …même si je commence vraiment à manquer de place!

  8. Emmanuelle dit :

    Bonjour Malo dans votre fils je retrouve un peu du mien qui est à présent proff de science et vie ,le ruisseau est présent chez moi ici c’était les grenouilles et il voulait une chèvre ….Il est intéressant votre Berberis car moins épineux .Les aromatiques je les aime au jardin la menthe glaciale je ne connais pas ,je vais regarder cela de plus près .
    Belle soirée Malo et beau mois de mai .
    Emmanuelle

  9. Ta description pleine de poésie du jardin de Michel Steingueldoir donne envie d’en voir des photos !
    Aude.

    • malo dit :

      Hélas, je n’en ai pris que 3 ou 4 avec mon gsm… C’était une ballade en famille et sur le moment je n’ai pas pensé au reportage à écrire…
      Il faudra y retourner l’année prochaine… 😉

  10. Florence dit :

    Tu me donnes envie de voir ce jardin. C’est chouette qu’Hugo aie ces rêves qu’on peut commencer à réaliser avec quelques plantes ou légumes. Le jardin, c’est toujours un partage, entre génération aussi. Belle fin de week-end même s’il pleut. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *