Les osmies sont de sortie!

Mi-mars, les températures plus douces ont donné le top départ aux premières abeilles de l’année!  Ce sont les nymphes du printemps dernier qui sortent enfin de leur loge, au bout de 10 mois, pour se mettre aussitôt au travail! 10 mois « pépère » vite compensés par quelques semaines de vie à un rythme effréné! Durant leur courte vie, les osmies consacrent toute leur énergie à assurer leur descendance.  

Très pacifiques, les osmies se laissent observer d’assez près et c’est toujours un émerveillement de contempler longuement leurs allées et venues autour des nichoirs à abeilles. Ces nichoirs sont d’ailleurs installés près des bancs pour que nous puissions confortablement observer toute cette animation, sans les gêner.

Premières à sortir de leur léthargie malgré les températures encore assez basses, premières pour polliniser, en avril, mes deux pommiers en cordon, autour de la terrasse!
Merci les osmies!

L’osmie cornue est habituellement une abeille solitaire capable de nicher dans la moindre anfractuosités, mais ces « habitats groupés » artificiels sont néanmoins très prisés comme lieux de ponte prêts à l’emploi.
Chaque tube peut contenir une douzaine d’oeufs dans des loges séparées par un bouchon de glaise.
Mais si vous souhaitez en connaitre davantage sur la vie trépidante des osmies, je vous invite à lire ce site très intéressant

Publié dans Le jardin, Les petites bêtes | 7 commentaires

Taille du cornus alba

Le cornus alba ‘elegantissima’ est un arbuste tout simple mais que j’aime beaucoup.
parce qu’il est lumineux l’été avec son feuillage marginé de blanc crème et coloré l’hiver avec ses jeunes rameaux rouges, ce qui le rend attrayant toute l’année.
Facile d’entretien, rustique, jamais malade, il fleurit même, à la fin du printemps, mais sa floraison discrète passe inaperçue!

Ses rameaux érigés atteignent 2,50 m et le buisson, assez dense, nous cache du regard des voisins durant l’été…

La taille permet la pousse de jeunes rameaux plus colorés. J’ai donc taillé le mien mi-mars: les plus vieilles tiges coupées au plus court mais j’ai décidé de conserver quelques jeunettes bien rouges et hautes, pour que l’arbuste garde sa fonction d’écran par rapport aux voisins.

avant/après

L’année prochaine, les rameaux de 2 ans seront supprimés pour faire place à de nouvelles tiges plus colorées, et ainsi de suite.
Si la fonction d’écran haut n’est pas indispensable, on peut bien sûr raccourcir complètement tout l’arbuste. 
Associées à des floraisons précoces, perce-neige, hellébores, narcisses, etc., ces rameaux rouges sont du plus bel effet!

Publié dans Le jardin | 11 commentaires